Le maintien en conditions opérationnelles (MCO) du système d’information
02 Déc

Le maintien en conditions opérationnelles (MCO) du système d’information

Les systèmes d’informations sont « vivants » au sens où ils évoluent régulièrement, peuvent être attaqués par des virus ou des pirates, peuvent être saturés de données, doivent être sécurisés… Toutes ces actions relèvent du maintien en conditions opérationnelles (MCO).

Les compétences nécessaires au bon fonctionnement du système d’information sont multiples : technicien pour le poste de travail, ingénieur système pour les serveurs, architecte réseau pour les communications informatiques ou les télécommunications, expert pour la sécurité informatique…

L’état de santé du système d’information doit être vérifié régulièrement : Les mises à jour de sécurité sont-elles bien appliquées tant sur les serveurs que sur les postes de travail ? Les disques centraux sont-ils encore capables d’absorber de nouvelles données et jusqu’à quand ? Le réseau fonctionne-t-il correctement ? Les accès sont-ils sécurisés, avec des mots de passe suffisamment solides et renouvelés régulièrement ? L’antivirus est-il bien à jour ? Les sauvegardes existent-elles et sont-elles opérationnelles ?

Nous avons déjà évoqués dans de précédents articles la sécurisation de la messagerie et d’internet. A tout cela, on peut aussi ajouter la téléphonie, qui est de plus en plus intégrée au système d’information.

Au-delà de ces éléments techniques, le MCO permet aussi de prendre en compte l’évolution de l’environnement de la collectivité :

  • Installation de nouveaux logiciels : vérification des prérequis techniques exigés par l’éditeur, installation si celle-ci n’est pas assurée par l’éditeur ou le fournisseur…
  • Installation de nouveaux matériels,
  • Intégration de nouveaux agents,
  • Gestion des évolutions des réseaux (téléphonique, internet…) pour faire face aux besoins d’évolution de la collectivité,
  • Supervision des éléments de sécurité (Anti-virus, Pare-feu, Proxy…) pour assurer une protection sans faille,

Cette surveillance globale du système d’information permet ainsi à la collectivité d’assurer ses missions de service public dans de bonnes conditions.  Cela est d’autant plus nécessaire qu’avec le développement du télétravail, accéléré par la pandémie du COVID-19, les besoins en équipement et les risques sur le système d’information se sont considérablement accrus, complexifiant davantage l’usage qui en est fait (Cf. guide de la cybersécurité réalisé par l’association des Maires de France et l’ANSSI).

La mise en œuvre d’un suivi opérationnel fait généralement suite à un état des lieux, qui permet de relever les actions les plus urgentes à réaliser pour fiabiliser le système d’information, en regard des exigences et des moyens de la collectivité.

Ce type de mission peut s’effectuer selon deux méthodes de pilotage :

  1. La collectivité pilote le prestataire qui lui délègue du personnel qualifié, souvent en fonction d’un tarif horaire ou journalier,
  2. La collectivité et le prestataire contractualisent un programme de travail sur la base d’un montant forfaitaire.

COGITIS peut vous accompagner tant dans le choix d’un prestataire, que dans la mise en œuvre du maintien en conditions opérationnelles de votre système d’information.

Vous avez un projet ou souhaitez en savoir plus sur le MCO de votre système d’information ?

Contactez-nous !

Les commentaires sont fermé

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez